Mashrou3i

News

Success story : Passionné par le génie civil, Abdelmajid Rezgui lance ARMABAT

juin 1, 2018

A 38 ans Abdelmajid Rezgui lance avec 4 emplois permanents : ARMABAT, une unité de fabrication d’armatures de génie civil à Sers dans la région du Kef.

« Diplômé en gestion de la maintenance en 2006 à Nabeul, j’ai toujours été passionné par l’industrie. Malgré mon expérience, mes tentatives pour trouver un emploi correspondant à mon profil au Kef ont été vouées à l’échec. »

Déterminé à devenir entrepreneur, Abdelmajid prend alors la décision de créer sa propre entreprise pour la commercialisation d’armatures de génie civil au Sers son village natal.

« J’ai travaillé durant 3 ans comme convoyeur auprès d’une entreprise de ce secteur pour livrer ce produit de Sfax ; le produit n’existait pas au Kef. J’en ai donc profité pour me renseigner sur ce marché et j’ai ainsi découvert que la fabrication des pièces nécessitait l’importation d’une machine de découpe de Turquie. »

Bien que l’analyse de l’environnement pour l’achat de cette machine fût facile, le passage à l’acte l’était moins. Le premier obstacle a été le prix de la machine qui atteignait à lui seul le plafond de la BTS, soit 150’000 D. Le second obstacle fût la dévaluation du dinar pesant sur le prix de la machine.

Malgré ces difficultés, Abdelmajid est déterminé à poursuivre la voix de l’entrepreneuriat, convaincu que son projet reste une valeur sûre, et qu’il répond à un besoin toujours en pleine croissance.

En 2017, il découvre à travers le Centre d’Affaires, le Projet Mashrou3i organisé par l’ONUDI et financé par USAID, la Coopération Italienne et HP Fondation.

« J’étais jusqu’ici focalisé sur l’acquisition, l’importation de la machine et tous les aspects techniques du projet. L’atelier régional de groupe coaching m’a ouvert les yeux sur d’autres aspects tout autant importants : le calcul du prix de revient de mes armatures, le marketing, la commercialisation, la négociation et la gestion de l’entreprise. »

« Le Projet Mashrou3i m’a permis de découvrir la communauté d’entrepreneurs issus de la région du Nord-Ouest. Avec eux, j’ai pris conscience lors d’un atelier sur les techniques environnementales de toutes les implications relatives à la rationalisation de l’environnement et des déchets issus de mon projet. »

« Aujourd’hui en phase de démarrage, j’ai certes encore des besoins en matière de marketing et de commercialisation, mais je suis rassuré quant à la viabilité de mon entreprise. Je suis constamment encadré et suivi par l’expert régional du Projet Mashrou3i. J’ai pu bénéficier en avril dernier d’un atelier en techniques de présentation et communication orale me préparant à une interview sur Sabra Fm, qui m’a permis d’entrer en relation avec plusieurs nouveaux clients potentiels de Kairouan. »

« Pour les jeunes qui souhaitent s’engager sur le chemin de l’entrepreneuriat, mon unique conseil serait de rester toujours déterminés ; cela conduira à la réussite de votre projet. »