Mashrou3i

News

Ahlem transforme les déchets d’oasis en objets d’art et de décoration

avril 30, 2019

La région de Kébili est une région bien connue pour sa production de dattes. Passionnée par la passion pour la décoration d’intérieur, Ahlem Chortani a saisi l’opportunité de recycler les sous-produits de ces palmiers et en a fait une idée de projet novateur.

« J’ai toujours eu cette intuition en voyant des déchets de palmiers abandonnés par terre. Pourquoi ne pas s’en servir pour créer des objets de décoration qui font, à la fois, embellir les lieux et protéger les oasis ? », révèle Ahlem.

Après neuf années d’expériences professionnelles en design d’intérieur, ainsi qu’un diplôme dans la même filière et un Master de recherche en design, Ahlem se sent prête à relever le défi de l’entrepreneuriat. En septembre 2017, elle fonde « IMA Design », une entreprise spécialisée dans la création d’objets décoratifs à base de déchets de palme, destinés principalement aux particuliers.

Avant de lancer son entreprise, Ahlem étudie les techniques artisanales locales afin d’en apprendre plus sur la valorisation du bois de palmiers et de trouver l’inspiration pour ses créations. Elle se rend également au centre d’affaires Kébili où elle y découvre Mashrou3i, un projet de développement de l’esprit entrepreneurial financé par l’USAID, la Coopération Italienne et HP Foundation, et mis en œuvre par l’ONUDI. Après avoir suivi les cours d’apprentissage en ligne HP LIFE, Ahlem est invité à participer à un atelier face-to-face Mashrou3i d’une durée de 5 jours à Djerba.

« Mashrou3i et HP LIFE m’ont été d’une grande utilité », explique Ahlem. « A travers ces formations, j’ai appris à valoriser mes créations uniques, à gérer mon projet, à chercher de nouveaux marchés, à choisir les partenaires avec lesquels je dois travailler… ».

« J’ai également amélioré mes compétences en gestion. Avant la formation, je sous-traitais ma comptabilité et la gestion des stocks auprès d’un comptable. Aujourd’hui je suis capable de tout faire par moi-même. »

Ahlem se consacre à la sensibilisation du patrimoine culturel et aux traditions artisanales de la Tunisie. Elle a mis en place un réseau d’artisans locaux qui lui fournissent les tissus berbères, les textiles tissés à la main et les travaux de menuiserie pour les créations d’IMA Design. À mesure que l’entreprise se développe, elle prévoit également de recruter un employé à temps plein et de s’installer dans un atelier plus grand.

« Les fibres du bois de palmiers sont résistantes, ce qui permet de réaliser des objets qui résistent à la durée, mais aussi des meubles solides comme des chaises, tables basses ou tabourets, » explique-t-elle. « Nos produits phare sont les plateaux et les bougeoirs que je réalise de manière artisanale. Chaque pièce est unique, et les motifs y sont gravés à la main le plus souvent. »

Ahlem prouve l’énorme potentiel et la demande pour l’artisanat tunisien. Récemment, elle a participé à plusieurs salons, dont la foire de l’Artisanat du Kram qui rassemble des dizaines de milliers de visiteurs chaque année, et qui lui a permis de mieux faire connaître ses produits.

« Mashrou3i a été d’un soutien précieux. Aujourd’hui, mes ventes augmentent et je diversifie mes produits pour attirer de nouveaux clients », dit-elle avec assurance. « Dans l’avenir, j’espère accéder aux marchés d’exportation. »

téléchargez la story